Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Alors que Sarkozy voulait récupérer son histoire : 70 ans après, la jeunesse reprend le combat de Guy Môquet

18 Octobre 2011 , Rédigé par jeunescommunistes-paris15 Publié dans #Histoire

GuyMoquet 7281Voilà 4 ans que, suivant la consigne du président Sarkozy, les enseignants doivent commémorer Guy Môquet, le jeune lycéen et résistant communiste assassiné par les nazis le 22 octobre 1941. Ils sont censés lire sa dernière lettre à sa famille, avant son exécution.

 

Cette année, le pouvoir est étonnamment discret. Et pour cause: la récupération politique, que nous avons dénoncée depuis le début, risquerait de se retourner contre lui, alors que plusieurs lycées se sont déjà mis en mouvement contre la poursuite de la saignée de l’Éducation nationale

 

Guy Môquet est en effet une incarnation de la Résistance, du refus de l'arbitraire. Communiste de 17 ans, élève du lycée Carnot dans le 17ème, il a été arrêté le 15 octobre 1940 par la police du régime collaborationniste de Pétain, pour avoir distribué des tracts à une sortie de métro. Il a été fusillé comme otage à Châteaubriant avec 26 de ses camarades.

 

La lutte héroïque de Guy Môquet a été un jalon important dans la Libération du pays et dans les grandes conquêtes sociales qu'elle a amenées. Avec ses camarades, il est tombé pour les idéaux de justice sociale, d’égalité, de paix et d’amitié entre les peuples.

 

C'est exactement ce que Sarkozy et son gouvernement tentent de détruire aujourd'hui. Ceux là même qui voulaient s'emparer de la mémoire de Guy Môquet, méprise la jeunesse la traitant d'irresponsable hier dans la lutte contre la réforme des retraites, ignorant ses revendications les plus élémentaires aujourd'hui.

Les jeunes en 2006 contre le CPE, en 2011 contre la casse de leur éducation et de leur avenir ne devraient-ils pas descendre dans la rue pour combattre une situation qu'ils trouvent injuste ?

Guy Môquet, à 17 ans, n'aurait pas dû lutter et rentrer en résistance contre le pouvoir de Pétain et la barbarie Nazie ?!

 

Mauvais souvenir encore: le gouvernement ne connaît en 2011 que la répression! Lorsque les lycéens, les étudiants créent les conditions du débat en bloquant leur lieu d'étude, la police est là pour les déloger !

 

Le sacrifice de Guy Môquet n’a pas été vain.

 

Il a contribué à l’adoption du Programme du Conseil national de la résistance, à ses aspects les plus positifs notamment : « L’éducation gratuite de qualité pour tous », « l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie », une sécurité sociale pour tous, pour « assurer à tous les citoyens des moyens d’existence », « la participation des travailleurs à la direction de l’économie ».

 

Face à un patronat largement disqualifié par la collaboration, le monde du travail gagne notamment à la Libération notre système solidaire de retraite par répartition, précisément ce que le gouvernement veut démolir aujourd’hui.  

 

Guy Môquet a pu écrire encore quelques mots avant sa mort sur une palissade du camp où il était interné. Ils sont célèbres. « Vous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir ». Militants Jeunes Communistes, lycéens étudiants en lutte, jeunes travailleurs en grève, soixante-dix ans après, nous nous efforçons de l’être !

 

Partager cet article

Commenter cet article