Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Irak, Syrie : on bombarde les terroristes qu'on a armé - Qui sème les bombes récolte le chaos : stop à la logique de guerre !

12 Octobre 2014 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Solidarité internationale

hands off syria2

 

Irak, Syrie : on bombarde les terroristes après les avoir armé

 

Qui sème les bombes récolte le chaos

 

Stop à la logique de guerre !

 

Les USA voulaient nous embarquer dans une guerre aux côtés des rebelles islamistes de Syrie, mais ça c'était avant. Maintenant ils sont en guerre … contre eux. La France prend le prétexte de l'assassinat d'un randonneur en Algérie pour intervenir en Irak (à 3 500 km de Tizi-Ouzou !) dix ans après avoir eu raison de refuser la guerre en Irak. De qui se moque-t-on ?

 

Le capitalisme est en crise. Sa seule issue, c'est la guerre, la course aux armements, les destructions. Ce sont des profits pour les marchands de canons, des marchés et des champs pétrolier pour nos entreprises, les tensions communautaires permettent de diviser pour mieux régner.

 

On crée un faux ennemi, la peur pour susciter une unité nationale. Quand notre gouvernement n'est soutenu que par 10 % de sa population, rien de tel qu'une guerre pour faire diversion. PCouvrir les mensonges chez nous par d'autres mensonges, encore plus gros. Plus c'est gros, plus ça passe.

 

 

 

Ce sont les USA, la France et leurs alliés qui ont créé ces terroristes !

 

 

 

1 – Ce sont nos dictatures alliées qui ont financé les djihadistes de l'Etat islamique (EI)

 

Les soutiens financiers du terrorisme sont l'Arabie saoudite et le Qatar, deux monarchies islamistes moyen-âgeuses, où les femmes et les étrangers n'ont aucun droit, l'esclavage est légal. En Arabie saoudite, quatre hommes viennent d'être décapités au sabre … pour possession de haschich !

 

Les djihadistes de l'EI n'ont pu se maintenir en Syrie pendant trois ans que parce qu'ils utilisent la Turquie comme base-arrière pour se ravitailler en armes, en troupes, se soigner et se coordonner avec les services secrets turcs. La Turquie est l'allié numéro 1 des USA dans la région.

 

2 – Les USA, la France soutiennent les islamistescontre les nationalistes arabes laics

 

Depuis 2011, la France et les USA ont présenté les rebelles syriens, comme ceux libyens avant eux, comme des « combattants de la liberté ». On sait maintenant qu'on a soutenu des terroristes, des islamistes sanguinaires qui massacrent chrétiens, musulmans, athées.

 

Non, « musulman », « arabe » et « islamiste », ce n'est pas pareil. Les islamistes sont les ennemis du monde arabe. Les héros du nationalisme arabe – les Arafat, Nasser, Ben Bella – étaient des laïcs, proches des communistes, anti-impérialistes. Les islamistes fanatiques étaient leurs ennemis, ils se sont toujours alliés aux USA, à Israël pour vaincre la résistance nationaliste arabe.

 

Les islamistes se sont alliés aux USA, à la France pour battre Bachar al-Assad en Syrie, comme Kaddafi hier en Libye. La première chose qu'ont fait les islamistes en Libye : c'est livrer leur pétrole aux entreprises occidentales !

 

3 – Le bilan désastreux de la guerre en Irak : qui sème les bombes récolte le chaos !

 

Après la guerre en Irak de 2003, on nous a promis la démocratie, la prospérité, la paix. On a eu l'obscurantisme, la misère, la guerre. Près d'1 million d'Irakiens sont morts, le pays qui était le mieux éduqué et le plus prospère de la région sous Saddam est retourné à l' « âge de pierre ».

 

Avant 2003, Al Qaeda n'avaient jamais mis les pieds en Irak. C'est grâce à l'intervention américaine, sous prétexte de lutte contre le terrorisme, qu'Al Qaeda a pénétré en Irak.

 

4 – Il y a un an, on était à deux doigts d'intervenir aux côtés des islamistes en Syrie

 

On se souvient, le 21 août 2013. Le gouvernement syrien aurait tiré des armes chimiques contre les pauvres rebelles islamistes, les USA, la France étaient prêts à intervenir pour les défendre. Un an après, beaucoup pensent que ce sont les rebelles islamistes qui ont utilisé les gaz chimiques. Un an après, on bombarde maintenant … ceux qu'on étaient prêts à aider. De qui se moque-t-on ?

 

 

La guerre à quoi ça sert ? Rien … sauf engraisser les marchands de canons !

 

 

Depuis le début de la crise, les USA, la France, Israël, la Grande-Bretagne ont déclenché 9 conflits : Cote d'Ivoire, Mali, Centrafrique, Libye, Afghanistan, Irak, Syrie, Ukraine, Palestine. A quoi sert la guerre alors ?A rien … si ce n'est tenter de sauver le système en détruisant l'humanité.

 

Non, il ne s'agit pas de rétablir la stabilité mais de maintenir le chaos au Moyen-orient. L'Irak, la Syrie sont de grands États arabes, avec une population éduquée, progressiste, une armée forte et nationaliste, proche de la cause palestinienne. La stratégie américaine, c'est briser leur Etat (jusqu'à la partition), maintenir une guerre civile permanente, un état d'auto-destruction, qui les empêcherait de soutenir la résistance palestinienne, d'aider leur allié iranien.

 

Non, il ne s'agit pas de lutter contre le terrorisme, mais de l'alimenter. Le régime de Bachar al-Assad est le principal rempart dans la région contre le terrorisme islamiste. Sa dictature répressive est aussi un régime laïc, tolérant envers les chrétiens, les chiites. Les USA, Israël veulent détruire ce régime, pour le remplacer par un régime qui ressemblera à leurs meilleurs alliés dans la région : Arabie saoudite et Qatar, deux dictatures islamistes obscurantistes !

 

Non, ce n'est pas une « intervention humanitaire », ce sont des guerres pour l'argent.Les USA, la France n'interviennent pas en Libye, en Irak pour les droits de l'Homme alors qu'ils soutiennent les pires dictatures de la région. Ces pays sont des producteurs majeurs de pétrole.

 

Par ailleurs, l'insécurité dans la région rapporte aux marchands de canons : (1) on arme nos dictatures alliéescomme le Qatar ou les Saoudiens, qui sont les premiers clients de la France ; (2) nos « amis » saoudiens et qataris arment les rebelles islamistes(avec nos armes) en Syrie, cela crée une insécurité qui stimule les commandes militaires des pays de la région ; (3) nous, on bombarde ces pays, on arme de nouveaux « rebelles »et on fait marcher notre industrie de guerre nationale.

 

En 2013, les commandes militaires de la France ont explosé de 50 %, la France est le quatrième vendeur d'armes au monde, la guerre, ça rapporte !

 

Non, ce n'est pas la liberté qu'on exporte, c'est même la dictature qu'on importe. Jamais les bombes n'ont apporté nulle part la démocratie, la liberté, en 200 ans d'expérience. Par contre, la guerre permet de justifier la répression de nos libertés : une « loi anti-terroriste » vient d'être votée le 18 septembre qui donne plus de pouvoirs à la police, renforce le contrôle sur Internet.

 

Le gouvernement mène la guerre contre sa jeunesse : nos facs n'ont plus de moyens, les classes de lycées sont sur-chargés, la précarité est notre avenir. L'argent, il le gaspille dans des guerres coûteuses, qui exportent la mort et la misère La guerre ne nous rapporte rien, elle ne rapporte qu'aux marchands de canons. Non ! De l'argent pous nos écoles, pas pour la guerre.

Partager cet article

Commenter cet article