Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

La Jeunesse ne payera pas l’austérité des patrons de l’Union Européenne!

23 Novembre 2011 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Entreprise, #ue

IE

La Jeunesse ne payera pas l’austérité des patrons de l’Union Européenne!

 

 

Notre génération est la première à avoir été matraquée par l'idée que nous serions un nouveau type de citoyen, des « citoyens européens »! A l'école, dès les premières classes, l'UE nous est vendue comme notre sauveur, comme la solution à tous nos problèmes. On nous a présenté l'UE comme garante d'une « Europe de paix » …

Mais qu'en est-il en réalité ?

 

En réalité l'UE n'est pas le paradis qu'on nous a vendu. Il est un instrument au service des patrons européens pour mieux faire passer leurs attaques contre les peuples à travers la remise en cause de notre système de retraite, de la protection sociale, de tous les acquis sociaux et démocratiques nationaux. Au nom de l'uniformisation Européenne les lycéens et les étudiants connaissent la privatisation de l'enseignement et ses conséquences désastreuses pour les enfants des classes populaires. L'UE c'est aussi la guerre, non pas pour la démocratie comme on voudrait nous le faire croire, mais pour des intérêts économiques notamment pétroliers comme en Libye et bientôt en Iran ...

 

Mais surtout le cadre communautaire permet aux dirigeants nationaux, à Sarkozy et Merkel, de se dédouaner, en disant « on n'y peut rien, c'est l'Europe »! La réalité est autre, ces tenants du pouvoir ont intérêt et sont parties prenantes des réformes de l'UE. Pour l’UE, pour l’euro, c’est l’Union sacrée de la droite, du PS, du Medef. L’idéologie dominante y met toutes ses forces : « il faut sauver l’euro » et tous les sacrifices sont bons pour cela.

 

Communistes, nous sommes de toutes les luttes des travailleurs pour leurs droits, leur salaires, leurs conditions de travail.

 

Nous disons que des solutions immédiates existent pour inverser le rapport de force :

- Hausse des salaires et retraite à 60 ans

- Blocage des prix et encadrement des loyers

- Nationalisation de la grande industrie et confiscation des entreprises qui délocalisent

- Droits égaux entre tous les travailleurs – quelles que soient leurs origines.

- Fin de toutes les interventions militaires françaises (Afghanistan, Libye, Cote d’Ivoire, etc...)

 

Pour satisfaire ces revendications, il faut avoir le courage d’affronter les institutions internationales. Pour nous, il est clair qu’il faudra s'affranchir de l’Union Européenne, en finir avec ses outils (Euro, BCE ...). Il est plus que jamais nécessaire de reconquérir la souveraineté populaire et construire de nouvelles coopérations entre les peuples sur des bases de solidarité, de paix et de justice sociale.

 

D'ailleurs les peuples, quand on leur demande leur avis, ne se trompent pas : NON à Maastricht ou au Traité Constitutionnel Européen au Danemark, en Irlande, aux Pays-Bas ou en France. Un vote de classe, celui des ouvriers, des paysans, des employés, de ceux qui ont le plus intérêt à combattre le capital, s’exprime à chaque fois contre l’UE. Un rapport de force existe liant luttes et rejet de l’UE du capital. Par l'organisation, par la lutte, nous pouvons, ensemble, imposer le débat.

 

Attendre les élections en 2012 ?

 

En France, on essaie de nous faire croire à un changement de politique après les élections de 2012. Regardons en Grèce : jusque-là, c’était les socialistes qui menaient cette politique de casse sociale et maintenant ils vont la mener avec la droite et l'extrême droite dans une « grande coalition nationale ».

 

Le PS et la droite sont d’accord sur l’essentiel. Rappelons-nous que l’année dernière, le Parti socialiste était d’accord sur le fond avec la contre-réforme des retraites qui va nous faire travailler jusqu'à 67 ans!

 

François Hollande n’est pas encore élu que, comme Sarkozy, il parle déjà de rigueur, de lui « donner du sens » !

 

L’alternative : s’organiser avec les jeunes communistes !

 

Nous sommes une immense majorité à vouloir une autre politique, une alternative. Des luttes se développent dans tous les secteurs.

 

Les cheminots font grève le 13 décembre. Les facteurs du XVème sortent d’une grève de 17 jours contre la précarité à La Poste et par leur lutte ont obtenu la titularisation de 7 CDD. Les agents du nettoiement de la Ville de Paris feront grève le 29 novembre contre les privatisations.  Les travailleurs de Fralib à Gémenos continuent leur lutte contre le géant Unilever pour la sauvegarde de l'outil industriel.

 

Dans l’immédiat, jeunes, c’est par la lutte que nous ne laisserons pas se dégrader nos conditions d’études au lycée et à l’Université, que nous ne laisserons pas le patronat rendre notre accès à l’emploi devenir un véritable parcours du combattant, alternant stages non-rémunérés, CDD, temps partiels, intérim et chômage.

 

Rejoins la jeunesse communiste pour participer à l’organisation de la riposte face à l’austérité qu’on nous prépare avant

et après 2012 !

Solidarité avec le peuple grec !

Leur lutte est aussi la notre !

 

 

Partager cet article

Commenter cet article