Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

La précarité a doublé chez les jeunes depuis le début de la crise

6 Octobre 2012 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Entreprise

precarite-principale-raison-miracle-economiqu-L-FLxfb3La précarité a doublé chez les jeunes depuis le début de la crise

 

Près d'un jeune employé sur deux précaires dans l'Union européenne révèle l'OIT


 

Article AC pour http://jeunescommunistes-paris15.over-blog.com/ repris par http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


 

Selon une étude de l'Organisation internationale du travail (OIT), le nombre de jeunes employés en contrats temporaires a quasiment doublé depuis le début de la crise, touchant en moyenne un jeune européen sur deux.


 

Les jeunes sont les premiers touchés par la pratique des contrats précaires. Selon les chiffres de l'enquête: « On compte jusqu'à 70% de contrats temporaires chez les jeunes contre 20% chez les autres adultes ».

 

 

Dans la période 2008-2011, le taux de contrats précaires a augmenté en moyenne de 3,6 points dans l'Union européenne, avec des augmentations significatives en Espagne (+ 11,8 points) et en Irlande (+ 20,7 points).


 

Dans cinq autres pays, l'Italie, le Luxembourg, la Pologne, le Portugal et la Slovénie, l'augmentation a été de l'ordre de 10 points.


 

Il convient de rappeler qu'en 2008, selon les chiffres de l'Union européenne (Eurostat), 71% des jeunes espagnols de moins de 20 ans travaillaient avec un contrat temporaire, 68% des jeunes allemands et tout de même 61% des jeunes français étaient frappés par ces contrats précaires.


 

Le taux de chômage des moins de 25 ans s’élève par ailleurs officiellement à 51% en Espagne, 36% en Italie et au Portugal et 22% en France.


 

Selon le responsable de l'étude, Ekkehard Ernst, la conclusion en à tirer, c'est que les jeunes sont « piégés dans des contrats temporaires » et ont « peu de perspectives » d'obtenir un contrat à temps plein.


 

Dans la situation actuelle, « de nombreux jeunes perçoivent l'emploi temporaire comme la seule manière d'entrer sur le marché du travail » et le risque est que les jeunes « soient employés durablement sous des contrats temporaires, avec de maigres perspectives de carrière et une évolution moindre en termes de salaires ».

Partager cet article

Commenter cet article