Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Le groupe des bureaucrates à la tête de la JC de Paris fait expulser 20 militants par la Police : Lamentable !

30 Juin 2013 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Actualité

Le groupe des bureaucrates à la tête de la JC de Paris fait expulser 20 militants par la Police : Lamentable !

 

Jeunes communistes du 15ème arrondissement de Paris. Communiqué, 30 juin 2013


 

30juin_police-copie-2.pngAujourd'hui, dimanche 30 juin, plus de vingt jeunes et étudiants communistes du 15ème et d'ailleurs ont été empêchés de participer à la Conférence fédérale des Jeunes communistes de Paris par le groupe à la tête de la JC de Paris qui n'a pas hésité à employer des méthodes indignes d'une organisation démocratique, allant jusqu'à appeler la police à la rescousse.

 

D'abord ce groupe dirigeant prétend organiser une conférence Fédérale sans y inviter tous les adhérents de la fédération, et en dissimulant le lieu de la réunion aux militants.

 

Ensuite, samedi 29 Juin, Anthony Crézégut, responsable des JC du 15ème, reçoit de la secrétaire fédérale Shirley Wirden une lettre d'intimidation et de menaces de poursuites judiciaires, dans la continuité de sa volonté de l'exclure du conseil départemental, et d'exclure l'ensemble des JC du 15ème, au mépris des règles statutaires.

 

Ce matin, quatre vigiles (comment les qualifier de camarades ?) empêchent physiquement l'entrée à la salle de réunion de la Conférence fédérale, normalement ouverte à tous les adhérents. Refusant tout dialogue avec des militants calmes et pacifiques, une direction minoritaire et bureaucratique se barricade derrière le rideau de fer du local de la section PCF du 19ème arrondissement sous les yeux des jeunes militants stupéfaits.

 

Perdant avec son sang froid tout sens de la mesure, Shirley Wirden décide finalement de recourir à la police pour disperser les militants qui ne demandaient qu'à participer au débat démocratique de leur fédération.

 

Refus du débat démocratique, traitement bureaucratique de différends politiques : ces méthodes rappellent celles du patronat et de la droite auxquelles nous sommes confrontés dans nos entreprises et nos quartiers, elles n'ont rien à voir avec notre conception de l'organisation : fraternelle, démocratique et surtout révolutionnaire.

 

Pour nous, le geste est révélateur : en faisant appel à la police pour surmonter leur insuffisance politique, le groupe dirigeant de la JC de Paris a jeté le masque : celui d'une clique de bureaucrates ambitieux et sans le moindre lien avec les luttes et les aspirations de la jeunesse et des salariés.

 

Les jeunes communistes du 15ème arrondissement de Paris se réuniront démocratiquement, en assemblée générale pour décider des suites à donner à ce coup de force. Entre-temps, notre priorité ira comme toujours au renforcement de notre organisation sur des bases de classe, pour mener la lutte contre la politique anti-sociale du gouvernement, du patronat et de l'Union Européenne.

 

Vive la Jeunesse communiste !

 

jc_15_groupe.png

Partager cet article

Commenter cet article

Nicolas Sarkozy 06/07/2013 00:47

Ce qui est bien c'est que temps que vous êtes là, moi je suis tranquille ! Et si vous vouliez bien me ramener la valise que j'ai donné la dernière fois a Anthony remplis de billet car là j'ai un
problème de trésorerie....

Pif Gadget 04/07/2013 23:02

Bien bien, je vais arrêter de m'efforcer de répondre alors, puisque vous ne faites même pas preuve d'une once d'honnêteté.

La phrase qui me fait le plus délirer c'est: "Par ces pratiques, vous vous êtes vous-mêmes exclus de l'organisation." Sur ce, longue vie à vous, adieu !

superwoman 04/07/2013 11:07

Merci d'avoir supprimé mon commentaire précédent (montrant qu'en fait, seules 9 personnes sur 20 étaient connues au sein du MJCF et l'un de ces 9 personnes n'avait rien à voir avec la fédération de
Paris), cela prouve que vous ne supportez pas que le reste du mouvement connaisse la vérité et voit vos vrais visages. Et je plussoie Jean Roucas !

JC Paris XV 04/07/2013 18:11



Jean Roucas, Superwoman (et pourquoi pas Fantômas, démasquez-vous !) ... tout d'abord on est au MJCF ici,
pas au Théâtre des Deux-Anes ou à Pif Gadget.


 


Que les bouches s'ouvrent … mais à visage découvert !


 


La calomnie, la diffamation parfois la délation : anonymes derrière vos écrans, c'est puéril. Dans notre
dos, auprès des adhérents, de façon si méthodique, c'est pitoyable. Un mensonge en amène toujours un autre plus gros, ce petit jeu s'est déjà retourné contre vous. Sortez-en vite.


 


Refuser le débat démocratique en ayant recours à des manœuvres bureaucratiques aussi maladroites : cela ne
vous honore pas. Piétiner de façon aussi systématique et ostensible les statuts de notre organisation, cela ne peut rester indéfiniment sans conséquences.


 


Un procès politique, tel celui organisé au dernier CD à mon égard, n'est pas à votre crédit dans un mouvement
démocratique et fraternel, au 21 ème siècle, comme le MJCF.


 


Oser une telle mascarade sous des prétextes aussi infondés (après avoir confirmé votre plein-accord politique
avec les positions exprimées par notre UdV : normal, ce sont celles du MJCF ! Pourquoi ne les exprimez-vous pas alors ?) l'appuyer sur une lettre d'intimidation : ce n'est pas seulement
nul et non-avenu du point de vue légal, c'est triste sur le plan humain.


 


L'Humain d'abord, comme slogan politique, on peut en discuter, mais comme mode de fonctionnement entre
camarades : cela devrait être une évidence !


 


La mascarade, c'est pousser jusqu'à voter plusieurs de mes propositions à l'unanimité, celles sur la vie
démocratique de la Fédé : qu'enfin il y ait des comptes-rendus des CD envoyés à tous les adhérents, que les CD soient délocalisés dans les UdV et accessibles à tous les adhérents (le droit
de vote en moins naturellement), que des initiatives fédérales soient organisées partout y compris dans le 15 ème.


 


Qu'enfin les camarades soient au courant de ce qui se décide en CD ou en Conférence fédérale, c'est du bon sens
et pourtant cela n'a jamais été le cas à Paris. Prétendre que celui qui a poussé les premières mesures de démocratisation de la Fédé sera demain exclu et déclaré « inconnu » :
c'est pousser l'art de la contradiction jusqu'au bout !


 


Une Fédé qui imagine exercer une autorité toute-puissante depuis son CD sur les Union de ville (et les secteurs
UEC) devrait lire plus attentivement les statuts, et pas que sur ce point. Ces décisions n'ont pas la moindre valeur légale, elle place ceux qui l'ont voté (ce n'est pas le cas de 3 adhérents, je
tiens à le souligner) en dehors de notre mouvement.


 


Par ces pratiques, vous vous êtes vous-mêmes exclus de l'organisation. Tâchez de vous y ré-intégrer en adoptant
une attitude enfin responsable. Assumez vos paroles, assumez vos actes. Il y aura une main tendue.


 


Organiser la JC dans nos quartiers, nos entreprises, nos lycées, nos facs, organiser la riposte à la politique
du gouvernement, du patronat et de l'UE : c'est sur ces bases que avons été la première union de ville à nous reconstituer à Paris


 


Nous vous avons fait remonter des dizaines d'adhésion, nous contribuons aux 2/3 des cotisations de la
Fédération.


 


Au lieu de saborder notre travail local, en essayant de créer une UdV bis, en essayant de nous empêcher de
remettre nos cartes, nos cotisations (refusées … sous prétexte que nous n'existons pas – sic!), notre Union de ville, notre présence en Conférence fédérale, faisons ce travail d'organisation dans
chacun des arrondissements.


 


Construire et renforcer la Jeunesse communiste : cela doit être notre tâche commune.


 


Anthony, secrétaire de l'Union de ville du 15 ème arrondissement


 


PS : Tout commentaire de l'ordre de la calomnie, la diffamation ou la délation – a fortiori de façon
lâchement anonyme – sera désormais supprimé sans délai. Oui au débat politique, non aux commentaires de caniveau.



Jean Roucas 04/07/2013 01:51

Sans déconner ! Des mecs de 30 piges adhérent au réseau P 15, quelques camarades d'autres fédés (au fait c'était bien l'AG du 92) et des camarades qui sont à la JC (enfin sans vouloir remettre leur
carte ni leurs cotisations sauf le jour de la réunion) mais qui ne participent à aucun moment nationaux (on les a déjà vu sur les points fixes...euh non ???), fete de l'huma, ni au moment des
travaux ou militantisme départementaux. rester dans le 15eme et tout le monde sera mieux !

Spiderman 04/07/2013 00:28

« A dire vérités et mensonges, les vérités sont les dernières crues. »