Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Oui à la résistance kurde contre l'Etat islamique ! Non à la guerre contre la Syrie et aux ingérences étrangères !

2 Novembre 2014 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Solidarité internationale

arton104846-344x480.pngOui à la résistance kurde contre l'Etat islamique !

 

Non à la guerre contre la Syrie et aux ingérences étrangères !

 

Article pour http://jeunescommunistes-paris15.over-blog.com/

 

La confusion est maximale en Syrie, en Irak. Il y a un an, on armait les rebelles syriens islamistes, on était prêts à intervenir militairement à leurs côtés contre la Syrie, contre le mouvement kurde. Aujourd'hui, la France, les USA semblent faire le contraire, mais continuent de semer le chaos, à armer tous les camps, pour leurs propres intérêts. Non à la guerre en Syrie, oui à la résistance kurde et syrienne à la barbarie de l'Etat islamique !

 

Pour comprendre ce qui se passe en Syrie, en Irak, il faut répondre à la question : d'où vient ce chaos ? Qui a créé, financé cet Etat islamique sorti de nulle part ? Qui a intérêt à déstabiliser la région pourquoi ?

 

 

La France, les Etats-unis sont les responsables du chaos dans la région !

 

 

Cela nous mène aux guerres des Etats-unis en Irak, en 1991 et 2003. L'Etat au plus haut niveau d'éducation et de santé de la région, qui protégeait les minorités chrétienne et kurde, a été détruit. Entre 500 000 et 1 million d'Irakiens sont morts à cause de la guerre depuis 1991.

 

Bush avait promis de ramener l'Irak au Moyen-âge. Mission accomplie. Ce pays où les islamistes n'avaient jamais eu le moindre poids est aujourd'hui entre leurs mains. Au lieu de maintenir une harmonie entre les peuples, confessions, on a monté en Irak les Kurdes et les Chiites – qui se trouvent là où est le pétrole ! – contre les Sunnites, en sacrifiant aussi les Chrétiens.

 

Aujourd'hui, en 2014, après avoir semé le chaos, on ne trouve d'autre solution que de continuer à envoyer des bombes, à armer tous les camps, à envisager même la partition du pays. C'est dans ce désordre que l'Etat islamique a pu, en quelques années, gagner une influence déterminante

 

Ceux qui ont créé, armé, financé l'Etat islamique, ce sont nos alliés dans la région. C'est l'Arabie saoudite, le Qatar, monarchies absolues obscurantistes, qui financent le terrorisme régional. C'est la Turquie qui a fourni la base arrière, fait transiter les armes et les hommes, vers la Syrie.

 

Pour les Etats-unis, Israel, l'idée de voir le régime syrien – principal soutien régional de la résistance palestinienne, allié de l'Iran – tomber n'a pas de prix. Quitte à soutenir une rebellion islamiste fanatique. Pendant trois ans, les USA ont dit armer une rebellion « libre », « modérée ». On sait depuis longtemps qu'Al Qaeda noyaute le mouvement armé contre la Syrie.

 

Ce sont les Etats-unis, la France, Israel qui ont intérêt à déstabiliser la région. D'abord pour détruire les Etats qui résistaient à l'ordre nouveau impérialiste au Moyen-orient : l'Irak, la Syrie, bientôt l'Iran. Ensuite pour créer un foyer de désordre à proximité des rivaux chinois ou russes.

 

Enfin, surtout, pour dans le chaos général, s'emparer du pétrole. L'Irak possède la 3 ème réserve pétrolière dans le monde, l'Iran la 4 ème. On a découvert récemment du gaz dans le Kurdistan irakien, de quoi réveiller les apétits voraces de TOTAL, entre autres.

 

Dans ces conditions, il faut soutenir, sans abandonner une analyse critique :

 

  • la résistance kurde à Kobanê comme ailleurs. Ce sont les militants kurdes – dont leur organisation marxiste le PKK, était considéré il y a un an comme terroristes par l'Europe et les USA ! – qui mène la résistance à la barbarie islamiste sur le terrain.

 

  • Le peuple syrien face aux bandes armées financées par l'Occident, l'Arabie saoudite. Le régime d'al-Assad, qui a longtemps tenté de s'entendre avec les pays occidentaux pour maintenir son régime autoritaire, est soumis à une déstabilisation depuis trois ans qui vise à briser l'unité nationale de cet Etat arabe, comme on l'a fait en Irak en 2003.

 

 

Arrêtons de soutenir l'Etat islamique, directement ou indirectement !

 

 

On arme les islamistes directement et indirectement. Récemment, on nous a dit que les Etats-unis se sont trompés et ont livré des armes destinés aux Kurdes … aux combattants de l'Etat islamique. De qui se moque-t-on ?

 

La France connaît des commandes militaires records en 2013 (+ 50 %!). Notre premier client est l'Arabie saoudite qui achète nos avions, nos chars, nos vaisseaux, nos armes. L'Arabie saoudite en profite après pour bombarder la Syrie, tout en armant les islamistes que nous prétendons combattre.

 

Une commissaire européenne a même révélé que les pays européens ont acheté pendant des semaines du pétrole de contre-bande acheté à l'Etat islamique et vendu 25 $ au lieu de 100 $. En fait, cela aboutit à dire que l'on a financé directement les activités de l'Etat islamique !

 

La Turquie, notre alliée, empêche les volontaires de se battre à Kobanê. La France soutient les kurdes en Irak, en Syrie, mais elle soutient l'Etat turc contre le peuple kurde. Notre allié, le gouvernement AKP (islamiste), empêche les volontaires de se rendre à Kobanê, il a massacré dernièrement 18 manifestants sans que l'on ait condamné ces actes barbares.

 

L'Arabie saoudite, qui bombarde la Syrie, a décapité des dizaines de gens ces dernières semaines. Dont quatre jeunes hommes … pour possession de haschish ! Dans un pays où être athée ou juif (cela n'empêche pas l'Arabie saoudite de chercher à détruire la Syrie, ennemi juré d'Israel!), est passible de la peine de mort, on comprend mieux d'où viennent les méthodes de l'Etat islamique.

 

 

La résistance comme prétexte pour une ingérence étrangère ?

Ne nous laissons pas piéger !

 

 

La France comme les Etats-unis, les puissances impérialistes, sont prêtes à utiliser le chaos dans la région pour avancer leur programme : un « Nouveau moyen-orient » favorable aux entreprises pétrolières occidentales, hostile envers la Chine et la Russie, maintenant les peuples de la région (notamment arabes) dans la division, la misère, la terreur.

 

Ils vont utiliser le prétexte de l'aide à la résistance contre l'islamisme (qu'ils ont eux-mêmes créé!) pour renverser le régime syrien … pourtant principal rempart contre l'islamisme dans la région, mais aussi ennemi juré d'Israel, des Etats-unis.

 

Ils sont même prêts à utiliser le mouvement de libération nationale kurde pour diviser les pays arabes, comme l'avaient fait les puissances coloniales, « diviser pour mieux régner ». Ils sont prêts à leur laisser plus d'autonomie en Irak, en Syrie, à condition qu'ils signent les contrats avec TOTAL ou les majors pétrolières américaines.

 

Dans une guerre aux enjeux masqués par les écrans de fumée lancés par les médias dominants, il n'est pas facile d'adopter la ligne juste.

 

Le 1er novembre était la journée mondiale de solidarité avec la résistance de Kobanê. Elle doit pas devenir au tremplin pour une intervention de ces pays qui sont à l'origine du chaos au Moyen-orient. Aux peuples de la région de décider de leur destin :

 

  • solidarité avec la résistance kurde et le peuple syrien, en lutte contre la barbarie islamiste ;

 

  • fin de toutes les ingérences étrangères – d'abord française – visant à déstabiliser l'Etat syrien ;

 

  • respect du droit du peuple kurde, comme du peuple syrien, à disposer de lui-même ;

 

  • arrêt des livraisons d'armes, et de la coopération militaire, aux pays qui arment le terrorisme dans la région : d'abord l'Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis

Partager cet article

Commenter cet article