Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Pas d' « Union Sacrée » derrière ceux qui alimentent le terrorisme et la guerre !

28 Janvier 2015 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Fascisme

hollande-merkel.jpgPas d' « Union Sacrée » derrière ceux qui alimentent le terrorisme et la guerre !

 

Article pour http://www.jeunescommunistes-paris15.fr/

 

L'attentat visant les journalistes de Charlie-hebdo a suscité une indignation générale, par la monstruosité du crime, le choix du symbole. L'intention des auteurs du crime est d'attiser les haines, créer un climat communautaire étouffant, poser les conditions d'un soi-disant « choc des civilisations ». C'est aussi ce que cherche le gouvernement : refusons ces pièges.

 

Face à ces manœuvres, nous réaffirmons l'unité à la base entre travailleurs, étudiants, citoyens de ce pays sans distinction d'origines, la nécessité de combattre toute forme de racisme, de xénophobie, d'anti-sémitisme, tout amalgame entre une partie de la population et l'étiquette de terroriste.

 

La classe dirigeante a choisi une autre stratégie :

 

  • (1) récupérer cet événement odieux comme prétexte à une « Union nationale » derrière un gouvernement, une classe dominante discrédités ;

     

  • (2) manipuler l'indignation pour justifier sa politique de guerre, croisade à l'étranger contre les peuples arabes, à l'intérieur pour nous appauvrir son peuple et limiter nos libertés ;

     

  • (3) fabriquer une société communautaire, transformant notre appartenance à la société française, notre position de classe en identités manipulables par les fauteurs de haine ;

 

Pas d'Union sacrée derrière la politique de guerre que nous subissons !

 

L'« Union sacrée », c'est une unité religieuse autour d'une pensée unique, dans une politique de guerre. Le symbole n'est pas anodin, il renvoie à la guerre de 1914 : des millions de morts, la manipulation des émotions populaires, pour les profits d'une minorité de capitalistes.

 

Au nom de la « Liberté », notre gouvernement envisage déjà de limiter nos libertés concrètes. Au nom de la Sécurité nationale, de la lutte contre un « ennemi intérieur » la liberté d'expression sera contrôlée sur le net, le plan policier « Vigipirate » deviendra non plus l'exception mais la règle.

 

Comment serrer les rangs derrière ce gouvernement (PS), applaudi et rejoint dans ses marches officielles par l'opposition officielle (UMP), et même par le FN dans ses dérives sécuritaires ?

 

C'est eux qui mènent depuis des décennies une politique barbare en France : « là où ils passent, la civilisation ne repousse pas ». Notre éducation, nos emplois, notre culture, nos salaires, notre avenir sont rasés dans un pays où seule la haine, le racisme, le désespoir pousse de jour en jour.

 

Pas de Sainte-Alliance avec les soutiens du terrorisme international !

 

Cette classe dirigeante française sème la terreur en France, elle alimente le terrorisme international. Sarkozy a soutenu les islamistes en Libye en 2011 au point qu'il a parachuté des armes aux rebelles, aidé à former le chef de la rebellion à Tripoli .. pourtant proche des dirigeants d'Al Qaida.

 

Hollande qui a soutenu les djihadistes en Syrie. Notre ministre des Affaires étrangères a même dit que le groupe Al Nosra (lié à Al Qaeda) n'était pas « terroriste », mais « faisait du bon boulot sur le terrain » ! Le gouvernement a voulu nous embarquer il y a un an dans une guerre contre le régime syrien, aux côtés des forces islamistes.

 

Si des jeunes sont allés se battre en Libye, en Syrie, aux côtés de groupes terroristes que nous avons soutenus, et reviennent aujourd'hui en France commettre des attentats : c'est la politique de guerre de nos gouvernants qu'il faut pointer du doigt.

 

Quand notre gouvernement compte utiliser cet attentat pour re-lancer sa politique de guerre à l'étranger, la même politique qui a créé les conditions de l'émergence du terrorisme islamiste en suivant les pas désastreux des Etats-unis après le 11 Septembre, il nous faut résister.

 

La manifestation du dimanche 11 janvier a été un sommet d'hypocrisie et un révélateur. Tous les dirigeants invités sont les premiers soutiens du terrorisme international. Et nos meilleurs alliés.

 

Comment lutter contre le terrorisme islamiste, avec le Qatar, de l'Arabie saoudite, de la Jordanie, de la Turquie ? Les rebelles islamistes en Syrie ont été armés par le Qatar et l'Arabie saoudite, leurs armes et leurs combattants transitaient par la Turquie et la Jordanie.

 

Comment défendre la liberté d'expression avec ceux qui la répriment dans leur pays ? L'Arabie saoudite a condamné un blogueur à 10 ans de prison, 1 000 coups de fouet pour une soi-disant « insulte à l'Islam ». En Turquie, la une de Charlie-hebdo vient d'être censurée, You Tube et Twitter ont été censurés l'an dernier. Sans oublier Israël qui a tué 16 journalistes palestiniens en 2014.

 

En Europe, la liberté d'expression est partout menacée, leurs chefs étaient pourtant là : la Hongrie ou l'Ukraine contrôlent d'une main de fer les médias officiels, l'Espagne limite les manifestations, la Grande-Bretagne renforce le contrôle d'Internet, l'Allemagne de Merkel veut limiter le droit de grève. Cette Union européenne-là est le premier ennemi des peuples d'Europe.

 

Pas de choc des civilisations en France, unité populaire !

 

La ligne de ce gouvernement, celle de Valls, est dangereuse : elle vise à créer des catégories de « Musulmans », de « Juifs » de France, auxquelles des millions de Français seraient assimilés qu'ils le veuillent ou non, présumés coupables (potentiels), forcés de prouver leur allégeance à l’État.

 

Ceci n'a rien à voir ni avec la Laïcité, ni avec la République qu'on nous presse d'enseigner comme un catéchisme à l'école, dans les médias, pour mieux prêcher l'obéissance à ce gouvernement qui bafoue chaque jour leurs principes.

 

La Révolution de 1789 accordait l'égalité de droits entre citoyens, sans groupe communautaire. Elle rompait avec la « tolérance » d'Ancien régime qui identifiait des populations que l'Etat « tolérait » : jugées méprisables dans leurs croyances, inégales mais acceptées temporairement.

 

La vision du gouvernement Valls des « musulmans de France », c'est celle de la « tolérance » conditionnelle face à une communauté, pas celle de l'égalité républicaine inconditionnelle.

 

La loi de laïcité de 1905 renvoyait la religion dans la sphère privée, coupait les liens entre Etat et églises. C'était une rupture avec le « Concordat » qui reconnaissait des « Églises de France » qui prêtaient serment à l’État, devaient contrôler leurs « communautés des croyants ».

 

Quand on parle comme Sarkozy d'un « Islam de France », comme Valls des « Juifs de France », on retourne à la situation d'avant 1905 : celles de communautés dans la société françaises, d’Églises « de France » liées à l'Etat français.

 

Nous ne laisserons pas ce gouvernement – en consensus avec la droite, avec l'extrême-droite – enfermer le pays dans le piège communautaire, les dangers d'une guerre civile contre le mauvais ennemi. Nous ne laisserons pas assimiler des parties de la population à des doctrines de haine, que ce soit l' « islamisme », le « sionisme » ou un « nationalisme », français, européen ou occidental.

 

Construisons l'unité de tous les travailleurs de ce pays contre nos gouvernants, contre leur politique de guerre à l'intérieur comme à l'extérieur. Refuse la haine raciste, le repli communautaire, le recul démocratique et social, rejoins la lutte maintenant !

Partager cet article

Commenter cet article