Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

PETITION : Refusons la stagiarisation de la jeunesse, la précarité pour tous. Ni SMIC jeune à 400 €, ni esclavage bénévole !

4 Décembre 2014 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Entreprise

stagiaire-guerre2.jpgRefusons la stagiarisation de la jeunesse, la précarité pour tous.  

 

Ni SMIC jeune à 400 €,  ni esclavage bénévole !

 

Pétition de la JC Paris 15

 

 

Nous sommes 2 millions à être stagiaires en 2014. Ce qui devrait être une formation qualifiante pour entrer dans le monde du travail, devient une découverte déformante de l'exploitation brutale.

 

La loi sur les stages votée en juillet 2014 prétend encadrer les stages. Elle les légalise, les justifie, les généralise. Tout stage de moins de 2 mois est payé 0 €. Tout stage après 2 mois est payé 30 % du SMIC soit 400 € net.

 

De façon hypocrite, le stage qui se généralise dans les entreprises, l'administration publique, les associations est toujours considéré comme dépendant du Code de l'Education, pas du Code du travail. On peut donc travailler le dimanche, les jours fériés, jusqu'à 48 h et 10 h par jour !

 

Personne n'échappe plus à cette stagiarisation, à ce SMIC à 400 € déguisé, à cet esclave bénévole :

 

        lycéens des fillières pro et techniques : il faut 12 semaines de stages sur 2 ans pour le CAP, 22 semaines sur 3 ans pour le bac pro. Des stages de 2 semaines à chaque fois : 0 € !

 

        lycéens des fillières générales : depuis une loi de 2011, il faut faire entre 2 et 4 semaines de « découverte de l'engagement volontaire et bénévole dans une association ». En fait, l'association, c'est une entreprise, et le bénévolat, c'est l'esclavage : 0 € !

 

        apprentis : En moyenne, c’est 50 % du SMIC. Pour le bâtiment, un étudiant de 2 ème année de 17 ans, est payé 600 € ;

 

        étudiants-infirmiers : le décret de 2001 limite la rémunération à 92 € par mois en 1 ère année, 120 € par mois en 2 ème année et 160 € par mois en 3 ème année, on est entre 0,5 et 1,5 € de l’heure : c’est du vol !

 

        étudiants en travail social : les étudiants se battent toujours pour obtenir la « gratification » de leur stage, jusque-là, c'est encore 0 € !

 

        étudiants à la fac : l'alternance, la réalisation de stages devient obligatoire en master pro. Le premier stage fait souvent moins de 2 mois, donc : 0 €. Le dernier entre 2 et 6 mois : là, c'est minimum 400 € par mois, en moyenne autour de 600 €, quelle chance !

 

Le président du MEDEF (le patron des patrons) Pierre Gattaz a défendu dernièrement l'idée qu'il faudrait des salaires en-dessous du SMIC, qu'il faudrait développer le « bénévolat en entreprise », que le salaire c'est dépassé en temps de crise. Pas pour nous, tout travail mérite salaire !

 

Le SMIC jeune à 400 €, c'est du vol, le bénévolat imposé, c'est de l'esclavage ! Nous avions dit Non en 2006 au « Contrat première embauche » (CPE) de la droite qui imposait la précarité pour tous, disons Non à ce nouveau CPE, ce SMIC jeune déguisé !

 

Ce que nous demandons est possible, réaliste :

 

        tout stage profitant à l'employeur doit être payé, pas de bénévolat esclave !

 

        exigeons une hausse des rémunérations : les stagiaires qui effectuent le travail d’un salarié à temps plein doit être rémunéré au SMIC, maintenant ;

 

        tout stage en entreprise doit être soumis au droit du travail : pas de travail le dimanche, pas plus de 35 h par semaine et droit de regard des inspecteurs du travail ;

 

        exigeons dans les contrats de formation une obligation de qualification à la fin du stage : finis les stages « photocopieurs-machines à café »

 

 

Nom/Prénom

Professsion/qualité

Mail/Téléphone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui désirent signer cette pétition par mail, renvoyez-nous votre signature à : jc.paris15@gmail.com

 

Partager cet article

Commenter cet article