Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Réformer le lycée? Donnons-nous d'abord les moyens d'une éducation publique de qualité!

2 Septembre 2012 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Education

contre-casse-educationRéformer le lycée?

 

Donnons-nous d'abord les moyens d'une éducation publique de qualité!

 

 

Article-Tract de la JC Paris 15*

 

* (pour avoir la version Publisher/PDF: envoyer un mail à jc.paris15@gmail.com)

 

 

Après cinq ans de coupes de la droite dans le budget l'éducation nationale, de réduction de postes, de classes bondées et d'enseignement dévalorisé, il était temps que cela change.

 

Le nouveau gouvernement dit faire de l’éducation sa priorité. Sa première annonce, c’est une nouvelle «réforme» de l'école.

 

Cela fait dix ans que nos écoles, collèges et lycées subissent réforme sur réforme. Des contre-réformes qui ont dégradé la qualité de l'éducation, et sur lesquelles il faudrait revenir:

 

·         La réforme de l'enseignement technique et professionnel, avec le bac pro en 3 ans au lieu de 4, la suppression et le regroupement de filières techniques;

 

·         La réforme des lycées, avec moins d'heures de cours par discipline obligatoire, une réforme de programmes devenus incompréhensibles et des profs stagiaires balancés en salle de classe sans la moindre formation;

 

La première chose à faire, ce n'est pas de nouvelles «éformes». C'est d'abord de revenir sur les réformes des gouvernements précédents et donner à l'éducation les moyens dont elle manque.

 

150 000 postes ont été supprimés dans l'Éducation nationale, 71 lycées professionnels fermés depuis 2002. Comment garantir une éducation de qualité dans ces conditions?

 

La France est le pays développé qui compte le moins d'enseignants par élève et le pays d'Europe avec le plus d’élèves par classe. Comment espérer une éducation de qualité dans ces conditions?

 

On ne peut pas faire plus avec moins. Le gouvernement avait promis 60 000 créations de postes dans les cinq ans à venir.

 

A la rentrée, ce sera... 280 créations de postes d'enseignants de plus au collège et au lycée! Le compte n’y est pas. A ce rythme il faudrait plus d'un siècle pour compenser la saignée depuis 2002.

 

On parle de créations de postes pour les années à venir mais rien n’est clair: va-t-on uniquement remplacer les profs partant à la retraite ou vraiment embaucher? Va-t-on utiliser les étudiants embauchés en «d’avenir» pour faire les profs de seconde zone?

 

Ce n'est pas vrai que l’État n'a pas les moyens d'offrir à tous une éducation de qualité.

 

Les guerres en Libye, en Côte d'Ivoire, en Afghanistan ont coûté en 2011 1,3 milliards d'euros. L'entretien de l'arme nucléaire française, c'est 4 milliards par an. C'est l'équivalent de 200 000 postes d'enseignants par an.

 

Notre éducation ou la guerre: c'est une affaire de choix de société!

 

Les profits en 2011 des 14 entreprises du CAC privatisées s'élèvent à 52 milliards d'euros, c'est les trois-quarts du budget de l'éducation nationale. Le montant des subventions à l'école privée, c'est 7 milliards d'euros par an perdus pour nos écoles et nos lycées publics.

 

Arrêtons de faire des cadeaux au privé, redonnons ces moyens à l'éducation publique!

 

Pour une éducation publique de qualité, gratuite pour tout le monde, il nous faut:

 

·         les 150 000 postes d'enseignants supprimés depuis dix ans;

 

·         une politique de soutien scolaire gratuite et publique et un personnel compétent et pour un suivi personnalisé en terme d'orientation après le bac;

 

·         revenir sur les réformes Châtel et Darcos de casse de l'éducation générale, professionnelle et technique;

 

Et des moyens:

 

·         exiger le retrait des troupes françaises des théâtres d'opération, la fin de la politique d'intervention armée, et la réallocation des moyens accordés à la guerre;

 

·         taxer les bénéfices des grandes entreprises, re-nationaliser celles privatisées depuis trente ans: les banques, EDF-GDF, France Télécom entre autres;

 

·         réorienter les fonds accordés à l'enseignement privé vers l'éducation publique;

 

Rejoins-nous pour mener le combat sur le terrain, pour améliorer notre quotidien et pour construire une autre société que celle basée sur le profit et la mise en concurrence des êtres humains: une société socialiste. Organise ta colère, rejoins les jeunes communistes du 15ème!

 

 

 

Encadré 1 : On ne peut pas réussir ses études à 25 ou 30 dans une classe !


 

Nombre d'élèves par classe de lycée dans l'Union européenne

1 – Lettonie 16

2 à 5 Luxembourg,Royaume-Uni, Roumanie

5 Slovénie : 19

6 à 8 – Estonie, Finlande, Lituanie : 20

9 à 13 – Italie, Grèce, Chypre, Hongrie, Slovaquie : 21

14-15 – Autriche, Portugal : 22

16 – Pologne : 23

17-18 – Allemagne, Espagne 24

19 – France : 25

 

Est-ce normal que ce soit dans la deuxième puissance économique européenne que l'on trouve des classes sur-chargées ?

 

Comment réussir avec des classes de 25 ou 30 ?

 

Il faut embaucher pour qu'on puisse étudier dans de bonnes conditions !

 

Encadré 2 : Un lycéen sur deux redouble en fac, ne les laissons pas sacrifier notre avenir!

 

Une éducation sacrifiée au lycée, c’est des conséquences terribles en fac.

Sur la première année de fac, sur dix étudiants:

 

5 seulement passent en seconde année;

3 étudiants redoublent;

1 se réoriente

1 arrête déjà ses études

 

A la fin des études universitaires:

 

On compte 40% d’étudiants sortant sans diplôme, 90% pour les lycéens issus de bacs pro et technologiques!

 

Notre avenir à l’université et notre avenir professionnel, cela passe d’abord par une bonne formation au lycée.

 

Il nous faut des moyens pour notre éducation, maintenant!

 

 

Encadré 3 : Non, les profs ne sont pas des privilégiés !

 

Salaire des profs de lycée en début de carrière

 

1 – Luxembourg : 4 500 €/mois

2/3 – Danemark/Espagne : 2 700 €/mois

4/5 – Belgique/Pays-Bas : 2 200€/mois

7/8 – Irlande/Finlande : 2 000 €/mois

10/11/12 – Royaume-Uni/Italie/Autriche : 1 800 €/mois

13 – Grèce : 1 600 €/mois

14 – France : 1 550 €/mois

 

 

Encadré 4 : Fête de l’Huma 2012: prends contact avec la JC 15 pour tes vignettes!

 

La JC du 15ème sera présente sur la Fête cette année, sous le stand du PCF 15 (av Dolorès Ibarruri). Rejoins-nous, avec au programme: débats politiques, coups à boire, musique engagée!

 

Demande-nous déjà tes vignettes au prix de 20 euros (contre 25 sur place)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article