Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Solidarité avec la lutte du peuple palestinien, solidarité avec ceux en Israël et ailleurs qui refusent l’injustice coloniale !

30 Mai 2012 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Solidarité internationale

drappalestSolidarité avec la lutte du peuple palestinien, solidarité avec ceux en Israël et ailleurs qui refusent l’injustice coloniale !


Solidarité avec les jeunes israéliens Noam Gur et Alon Gurman qui refusent le service militaire dans une armée d’occupation !


Tract-pétition de la JC Paris 15


L’injustice a trop duré en Palestine. Des décennies que le peuple palestinien subit le joug du colonialisme israélien. Quarante-cinq années qu’Israël bafoue le droit international en occupant les terres de Cisjordanie et de la bande de Gaza, au mépris des multiples résolutions de l’ONU, en particulier celle 242 sur le retrait des territoires occupés.

 

Pendant des années, ce fut Israël (et les Etats-Unis) contre le reste du monde. Désormais, le peuple Israélien se rebelle contre son propre gouvernement. A l’été dernier, des manifestations ont mobilisé des centaines de milliers de personnes, 300 000 à Tel Aviv en août dernier. Depuis des semaines, les grèves se multiplient dans tous les secteurs.

 

Chose nouvelle, la protestation articule de plus en plus lutte sociale interne à Israël et solidarité avec la cause palestinienne. Les conditions d’une convergence entre lutte populaire en Israël et lutte de libération nationale en Palestine se créent.


Les consciences se réveillent parmi la jeunesse israélienne, comme elle est éveillée depuis longtemps côté palestinien par l’horreur quotidienne.

 

Ce lundi 16 avril, deux jeunes israéliens, Noam Gur et Alon Gurman, 18 ans, ont dit NON à l’injustice faite au peuple palestinien, non à la banalisation de la barbarie. Ils ont refusé de s’enrôler pour leur service militaire. Au nom de la paix et de la justice.

 

Pour Alon Gurman, « Mon refus de servir dans l'armée Israélienne, en plus d'être le refus de prendre part à l'occupation et à l'apartheid, est un acte de solidarité envers nos amis Palestiniens vivant sous domination Israélienne, et de lutte pour la liberté, la justice et l'égalité. »


Noam Gur, elle aussi dit non: « Je refuse de rejoindre une armée qui, dès ses fondements, s'est engagée à dominer une autre nation, à piller et terroriser une population civile sous sa domination. »


Comme eux, comme tous ces jeunes israéliens et palestiniens, qui refusent l’injustice : refusons la banalisation de la barbarie, refusons d’accepter l’inacceptable, révoltons-nous, dans nos consciences et dans l’action ensuite !


La lutte du peuple palestinien est celle de tous les peuples opprimés, celle du peuple algérien hier contre le joug colonial français, celle des peuples irakiens et afghans aujourd’hui. Nous, jeunes communistes, appelons à une paix juste au Proche-Orient, reconnaissant le droit du peuple palestinien à disposer de lui-même :


-          Fin de l’occupation israélienne et démantèlement de toutes les colonies israéliennes au-delà des frontières de 1967 ;


-          Reconnaissance d’un Etat palestinien indépendant et viable, dans les frontières de 1967


-          Levée du blocus israélien inhumain sur la bande de Gaza et la Cisjordanie ;


-          Refus de toute coopération militaire avec Israël, alors qu’en juillet 2011 le gouvernement Sarkozy a encore acheté pour 310 millions d’euros de drones à Israel ;


-          Lutte contre toute forme de racisme et d’anti-sémitisme, la meilleure façon d’être un combattant résolu de la lutte contre l’anti-sémitisme, c’est de lutter contre le sionisme !


-          Solidarité avec toutes les luttes anti-capitalistes et anti-coloniales en Israel comme en Palestine !


Les jeunes communistes ont la lutte anti-coloniale au cœur de leur combat. Si toi aussi, tu veux participer à ce combat pour la justice et la liberté, rejoins les jeunes communistes du 15ème !


Encadré 1 : Deux jeunes israéliens en révolte contre l’injustice de leur pays


gurNoam Gur, jeune fille de 18 ans de Nahariya au nord du pays. Elle a publié récemment une déclaration où elle met en accusation les pratiques de l’armée d’occupation israélienne et partage, par la voie pacifique, la lutte du peuple palestinien. Sa lettre a poussé d’autres à suivre son exemple comme…


 

 

gurmanAlon Gurman, jeune étudiant de 18 ans. Organisateur de plusieurs manifestations anti-capitalistes à Tel-Aviv, participant plusieurs fois aux manifestations en Cisjordanie contre les colonies, il pensait d’abord s’enrôler et changer les choses de l’intérieur. Un séjour dans les territoires occupés l’a bouleversé. Il a vu « des démolitions de maisons ; des niveaux inimaginables de violence contre les protestations civiles, et tout cela au nom du colonialisme ». Surtout il a vu des soldats de 18 ans en face de lui obéissant aux plus injustes des ordres, il en a tiré les conclusions qui s’imposaient: « Vous ne pouvez pas avoir de conscience morale dans une situation immorale »

 

 

Encadré 2 :


makiLes communistes en Israël


Juifs et arabes ensemble pour la paix et contre le colonialisme

 

Peu de gens le savent, mais les communistes sont une force importante en Israël. La seule à compter dans ses rangs Juifs et Arabes, comme le PC sud-africain était le seul sous l’apartheid à accepter Noirs et Blancs.

 

Le seul parti résolument anti-colonialiste, le seul à tenter de créer une convergence des luttes entre la classe ouvrière israélienne et le peuple palestinien.

 

Dans l’hostilité la plus totale dans une société où le poids du racisme et de l’état de guerre prédominent, ils ont tout de même réalisé 4% aux dernières élections législatives de 2009 et comptent 4 députés au parlement israélien qui portent, seuls, la voix de la paix et la cause des Arabes d’Israël et de Palestine.

 

Partager cet article

Commenter cet article