Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Une rentrée sous le signe de la lutte !

5 Octobre 2011 , Rédigé par jeunescommunistes-paris15 Publié dans #Education

d

Autocollant-JC.jpgDans toute l'Europe, les plans d'austérité s'enchaînent : en Grèce, au Portugal, en Italie et maintenant en France. Salaires bloqués ou diminués, licenciements massifs dans tous les secteurs, démantèlement des systèmes de sécurité sociale et de retraites, services publics privatisés.

Tout cela afin de satisfaire les exigences du patronat et des banquiers : sous prétexte d'une crise économique dont ils sont responsables, ils veulent obliger les travailleurs à toujours plus de sacrifices. Les jeunes, qui sont également touchés, sont appelés à manifester contre l'austérité le 15 Octobre dans toute l'Europe !

 

LA CASSE DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC CONTINUE

 

Depuis son arrivée au pouvoir, Sarkozy a déjà supprimé près de 70.000 postes dans l'éducation nationale. Cette année encore, c'est 4.800 postes d'enseignants du secondaire (collèges et lycées) qui disparaissent, alors que les effectifs augmentent de 80.000 élèves.

Résultat : des classes surchargées et des conditions d'études toujours plus précaires. Mais pour les ministres et leurs amis, ce n'est pas un problème, leurs enfants iront dans l'enseignement privé … et payant !

Encore une fois, le gouvernement défend les intérêts de la bourgeoisie. Car, pendant que l'éducation nationale est saignée, certains continuent de s'enrichir. Pour la seule année 2010, les actionnaires du CAC 40, en pleine crise, et sans travailler, ont réalisé 83 milliards d'euros de profits. Les caisses ne sont pas vides !

C’est le capitalisme qui est coupable !

 

La prétendue « moralisation du capitalisme » n'est qu'une farce : les bonus des traders sont déjà repartis à la hausse et les banquiers, créanciers de l'État, font des bénéfices records. En réalité, c'est le système capitaliste dans son ensemble qui est coupable.

Périodiquement en crise, il produit misère et chômage, et s'il permet à quelques uns de faire fortune, c'est uniquement grâce à l'exploitation de millions d'autres.

Nous ne pouvons pas nous contenter de l'aménager, car tant qu'il y aura propriété privée des entreprises par une minorité debourgeois, il y aura des gouvernements pour défendre cette minorité.

 

POUR LA RÉVOLUTION ET LE SOCIALISME

 

Ce changement de système, c'est la prise du pouvoir par les travailleurs : le socialisme, une société basée sur la propriété commune des entreprises et du pouvoir politique. Contrôlés démocratiquement par les travailleurs, les moyens de production et d'échanges ne seront plus soumis aux diktats de la bourse et des spéculateurs. Alors, débarrassés de ces pressions, nous pourrons construire une économie qui réponde réellement à nos besoins: emploi, transports, formation, logement, santé, etc.

 

Partager cet article

Commenter cet article