Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Lycéens, étudiants, apprentis, ne lâchons rien !

17 Octobre 2010 , Rédigé par jeunescommunistes-paris15 Publié dans #Education, #Entreprise

Lycéens, étudiants, apprentis, ne lâchons rien !

 

Le gouvernement tente de nous intimider. A Montreuil, un lycéen a été grièvement blessé au flashball. A Saint-Denis, deux lycéens ont été placés en garde à vue, simplement pour avoir manifesté ! Dans les manifestations, le pouvoir multiplie les provocations policières.

 

C’est intolérable ! Renforçons notre mobilisation ! Organisons-nous avec les travailleurs ! Montrons notre sens de la responsabilité ! Pour le retrait de la « réforme » des retraites.

 

Notre lutte est décisive !

 

Rassemblement, à l’Arc de Triomphe, lundi 18 octobre 2010, de 14h00 à 18h00.

Manifestation avec les syndicats de travailleurs, mardi 19 octobre, à 13h30 de la place d’Italie.

 

Encore plus nombreux, encore plus déterminés, encore plus forts. Loin de s'essouffler, la lutte contre le projet de loi Woerth a franchi une nouvelle étape.

 

Le 12 octobre, plus de 3 millions et demi de personnes sont descendues dans les rues. La lutte monte en puissance. Dans les usines, dans les services publics, les assemblées de salariés mettent en discussion et préparent la grève reconductible à partir du mardi 19 octobre. C'est le cas à la SNCF, dans les 12 raffineries de France, à la RATP ou encore chez les dockers!

 

Le 12 Octobre a aussi vu la jeunesse innonder les manifestations, les lycéens bloquer leur lycée et les étudiants se rendre massivement en AG! Certains trouvent que c'est irresponsable. Nous leur répondons que le gouvernement a abaissé la responsabilité pénale à 13 ans, que l'apprentissage commence pour les plus jeunes à 14 ans! Le droit d'aller en prison à 13 ans mais pas de manifester à 15, 16 ou 17 ans?!

 

Et puis nous savons pourquoi nous nous battons, nous savons que cette réforme aura des conséquences sur nos vies :

 

Les effets de cette réforme seront immédiats pour la jeunesse comme pour l'ensemble des salariés. Il y a au moins 4 millions de chômeurs dans le pays et ils veulent laisser les vieux travailleurs, fatigués souvent abîmés, sur le marché du travail jusqu'à 62 voire 67 ans.

 

Pour mettre la main sur le financement des retraites, le Medef veut mettre les jeunes dans la précarité, en concurrence avec les anciens, ballotés entre RSA et CDD. Pour nous, c'est inacceptable.

 

Cette contre-réforme renforcera l'exploitation dans la société. Elle va frapper les femmes encore plus victimes de la précarité et de carrières interrompues. Les ouvriers et tous les travailleurs qui exercent un métier pénible seraient obligés de travailler 2 ans de plus. Pour continuer à avoir le droit à partir à 60 ans, il faudrait être amputé de deux doigts: ne plus être rentable pour les patrons.

 

Les indemnités chômage jusqu'à 62 ans ou le travail forcé jusqu'à 67 ans : voilà la société qu'ils veulent nous imposer, alors que le pays n'a jamais autant regorgé de richesses.

 

La mobilisation massive de la jeunesse est déterminante non seulement pour retirer le projet de réforme des retraites mais aussi pour porter nos revendications dans les lycées les facs et dans les entreprises.

Partager cet article

Commenter cet article