Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Stop à la casse de l'enseignement général et professionnel !

1 Décembre 2011 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Education

 

Pour le gouvernement notre éducation n’est pas une priorité ! Alors qu’on a pu débloquer des milliards pour sauver le système financier qui nous a conduis à la crise ; le gouvernement n’a de cesse de répéter que les caisses sont vides et qu’il faut faire des économies. Cette année c'est 16 000 suppressions de postes supplémentaires.

 

Qui va payer ces économies ? Les lycéens et les profs !!!

  

La réforme de la formation des enseignants de 2009 (« masterisation »), le décret Chatel, la réforme des BAC PRO sont autant de mesures que la droite à fait passer en force pour rendre nos formations toujours moins chers et plus soumises aux intérêts de leurs amis les patrons.

 

Les conséquences sont simples et nous les vivons tous les jours :

 

§  Le regroupement des filières entraîne une réduction de l'offre de formation

 

§  La fermeture des classes et des lycées qui ne seront pas considérés comme des «lycées d'excellence »

 

§  Une réduction du nombre d'heures de cours qui dévalorise nos diplômes

 

§  L'augmentation des effectifs par classes

 

La vérité, c’est qu’il n’y a aucune pédagogie derrière ces décisions. Seules comptent les restrictions budgétaires.

 

 

La vérité, c’est que le pouvoir au service de l’argent veut saboter l’école publique pour développer un marché privé de l’enseignement. Il veut faire perdre confiance aux familles dans l’école publique pour diriger celles qui peuvent payer vers des lycées privés ou des cours complémentaires lucratifs.

 

La vérité, c’est que ceux qui tiennent l’économie de la France, les capitalistes, ne veulent plus que les jeunes, les futurs travailleurs disposent des compétences, de la culture, de l’esprit critique qui leur permettront d’être demain pleinement des citoyens pour développer notre pays. Ils veulent que nous ayons une formation minimum, le « socle commun », le « lire-écrire-compter-cliquer » pour être à leur merci dans l’entreprise.

 

La dévalorisation des bacs pro, qui passent à 3 ans au lieu de 4, et la suppression des filières techniques correspondent à la politique de casse industrielle et de délocalisation.

 

La vérité, c’est que l’école publique, le creuset de l’égalité est inacceptable aux capitalistes. Ils veulent des lycées au rabais pour les pauvres et d’autres sous contrôle pour les moins pauvres, des ghettos scolaires et des boîtes à bachots.

 

Les Jeunes Communistes se battent pour :

 

- Améliorer nos conditions d’études

Contre la suppression massive de postes et les classes surchargées, les jeunes communistes luttent pour améliorer les conditions de formation. Exigeons l’embauche d’enseignants pour alléger les classes, pour que chaque lycéen sorte du système scolaire avec un diplôme !

 

- Défendre le Service public et la réussite pour tous

Abrogation de la réforme Darcos et de décrets Chatel, développement du service public qui permet à chaque lycéen, quels que soient son lieu d’études, les revenus de ses parents ou son niveau scolaire, de pouvoir sortir du lycée avec un diplôme et de vraies qualifications ! Défendons le Service public d’Enseignement professionnel qui supprime les BEP et menace les filières techniques.

 

- Défendre l'emploi qualifié notamment dans l'industrie

Pour que les jeunes titulaires de diplômes techniques ne se retrouvent pas au chômage comme c'est trop souvent le cas, engagement de l'Etat dans un plan de réindustrialisation de la France. Pour que nos diplômes soient reconnus dans les conventions collectives et la grille des salaires respectée.

Partager cet article

Commenter cet article