Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Jeunesse Communiste Paris 15

Travailler le dimanche pour les profits de quelques-uns ? Battons-nous pour augmenter nos salaires !

29 Octobre 2013 , Rédigé par JC Paris XV Publié dans #Entreprise

travail-dimanche-4.jpgTravailler le dimanche …  pour des salaires de misère et les profits de quelques-uns ?

Battons-nous maintenant pour augmenter nos salaires !

 

Article-Tract pour la JC Paris 15 (http://jeunescommunistes-paris15.over-blog.com/)

 

Le gouvernement socialiste, le MEDEF, les médias nous jouent la même partition : il faut travailler plus, la nuit, le dimanche, après 60 ans, les jours fériés. On travaille toujours plus, on produit plus, mais on gagne moins. Où passe notre argent ?

 

Il y a un siècle, en 1906, le mouvement ouvrier gagnait, par la lutte, le repos dominical. On produit dix fois plus de richesses aujourd’hui qu’en 1900. Pourquoi un tel retour en arrière ? A qui profite le crime ?

 

Pas à nous travailleurs qui sacrifions loisirs, repos, vie de famille. Ni à nous étudiants, obligés de se salarier pour payer nos études ... meilleur moyen de les rater. Et à quoi bon faire nos courses le dimanche, si notre porte-feuille est vide ? Le problème n’est pas là.

 

Le problème, ce n’est pas travailler plus, c’est augmenter les salaires !

 

D’un côté, les salaires n’augmentent pas mais les prix, oui : flambée des tarifs de l’électricité, du gaz, des loyers, des transports. Tout augmente, surtout l’impôt le plus injuste : la TVA. De l’autre, les profits explosent : 80 milliards d’euros en 2012, les deux-tiers viennent d’entreprises privatisées depuis trente ans par la droite et le PS.

 

Les cadeaux de l’Etat aux patrons continuent : 20 milliards d’euros avec le Crédit impôt-compétitivité-emploi (CICE), par lequel la collectivité (c’est-à-dire nous !) finance 6% des salaires versés par les entreprises, à partir de la richesse que nous produisons.

 

Avec ces 100 milliards, on pourrait augmenter tous les salaires de 500 € par mois !

 

On produit toujours plus, 45 € par heure en moyenne par travailleur. Un record du monde ! Le salaire brut, c’est 15 € par heure. Où va la différence ? Dans la poche du patron. S’il peut nous payer plus le dimanche, lâcher 300 ou 400 €, c’est aussi qu’il peut les lâcher dans la semaine et nous payer plus !

 

Et si certaines entreprises font miroiter une majoration pour le dimanche … c’est aussi parce que c’est un jour chômé ! Dès que le verrou aura sauté, que tout le monde travaillera 7 jour sur 7, 24h sur 24, le dimanche sera un jour comme un autre, payé comme un autre.

 

Grande distribution : les profits aujourd’hui sont les licenciements de demain

 

Travailler le dimanche pour vendre plus et augmenter les salaires ? Mon oeil! On vend plus à qui si on n’augmente pas les salaires ? Et qui peut croire à la générosité des patrons dans la vente. Là où dominent les bas salaires, les contrats précaires, la concurrence entre salariés et les pratiques managériales les plus violentes.

 

Il suffit de voir les pratiques des enseignes qui poussent dans le 15 ème pour ouvrir le dimanche pour n’avoir aucune illusion sur les avantages pour les travailleurs, de voir ce qu’a fait Virgin, pionnier du travail le dimanche, qui ferme aujourd’hui tous ses « Megastore et supprime plus de 1 000 emplois.

 

Stop à l’hypocrisie, au moment où 1 jeune travailleur sur 4 est au chômage, et 1 sur 2 qui a un emploi est embauché en contrat précaire : la priorité c’est partager le temps de travail, augmenter les salaires !

 

Taxons les profits, nationalisons le grand commerce !

 

Non, les profits d’aujourd’hui ne sont pas les emplois de demain … augmentons les salaires, attaquons-nous aux profits des grands groupes, car de l’argent il y en a ! Dès maintenant :

 

Interdisons le travail le dimanche, sauf lorsque la stricte nécessité l’impose, dans certains services publics comme dans la santé, les transports, l’énergie ;

 

Augmentons les salaires, pour un SMIC à 1 700 € : c’est possible maintenant si on s’attaque aux profits des grands groupes. Nos bas salaires, ce sont leurs profits !

 

Supprimons les 30 milliards d’€ d’exonérations de cotisations sociales, les deux-tiers concernent les « exonérations sur les bas salaires », en-dessous de 1 600 € par mois. Refusons que l’Etat finance la politique de bas salaires des grands monopoles privés !

 

Taxons les profits des entreprises du CAC 40 … commençons par annuler les derniers cadeaux fiscaux du Crédit impôt compétitivité-emploi (CICE), récupérons les profits des entreprises privatisées depuis 1986, c’est les 2/3 des profits des entreprises du CAC 40 !

 

Nationalisons la grande distribution, prix élevés, bas salaires, écrasement du petit commerce et des petits agriculteurs : la politique des Carrefour, Auchan ou Casino nous affecte tous. Battons-nous pour reprendre possession de ce secteur vital, nationalisons !

 

Encadré 1 : Monop’, Casto : dans le 15 ème pour le travail le dimanche

Tout pour les profits, rien pour les salaires et l’emploi !

 

Monoprix

Castorama

* 3,7 milliards d’euros de chiffre d’affaire, 600 millions de profit (groupe Casino) ;

 

* 130 millions de cadeaux de l’Etat avec le CICE ;

 

* La majorité des salariés au SMIC ou en-dessous;

 

* Horaires fractionnés, contrats précaires, pratiques de gestion inhumaines;

 

 

* 3 milliards de chiffres d’affaire, 300 millions de profit (groupe Kingfisher) ;

 

* 8 nouveaux magasins ouverts en 2012 (dont 35 millions dépensés pour le seul magasin d’Antibes !) ;

 

* 1 200 emplois supprimés cette année;

 

* 90 % des salariés en-dessous de 1 300 € net ;

 

 

 

En 2005, les salariés de Monoprix dans le 15 ème lançaient un mouvement pour refuser leurs conditions de travail indignes et surtout pour lutter contre le travail le dimanche. Leur lutte est toujours d’actualité!

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article